Rishi Sunak « a tracé la ligne en aidant les travailleurs exclus du support antivirus », disent les députés

Rishi Sunak a «effectivement tracé une ligne» en aidant plus d’un million de personnes exclues par les programmes de soutien du gouvernement face à la pandémie de coronavirus, ont déclaré des députés.

L’accusation intervient alors que la chancelière a défendu les paramètres du soutien financier actuel. Mel Stride, président du Comité du Trésor, a exhorté le gouvernement à repenser sa position et à ne pas «tourner le dos à ceux qui souffrent».

La semaine dernière, le comité a publié son rapport intérimaire sur les lacunes du soutien de l’État aux entreprises et aux travailleurs touchés par le virus.


Il a souligné que plus d’un million de personnes n’avaient pas reçu de soutien du gouvernement et l’a appelé à «realiser tout ce qu’il faut» pour protéger les personnes et les entreprises.

Mais M. Sunak a défendu le système actuel de prêts aux entreprises et de programmes de maintien de l’emploi après avoir lu les premières conclusions de la commission, les qualifiant de «bonnes politiques pour la première phase de la crise».

Dans une lettre adressée à la commission, il a admis qu’il «a été exact que certaines personnes n’ont pas été éligibles» au financement du programme de congé ou de travail indépendant, tandis que d’autres, comme les pigistes PAYE, n’ont pas de programme spécifique ».

Il a également souligné que le Trésor n’était pas en mesure d’autoriser l’utilisation des déclarations pour l’année d’imposition 2019-2020 par des personnes pour obtenir un soutien au travail indépendant, car cela créerait une opportunité pour un «  gang criminel organisé de produire des déclarations fausses ou trompeuses pour réclamer le subvention ».

Mme Stride a déclaré en réponse à la lettre de M. Sunak: «La chancelière a effectivement tracé une ligne en aidant les millions de personnes qui ont été exclues du soutien pendant quatre mois.

«Bien qu’il ait déclaré qu’il ne choisira pas les gagnants et les perdants lorsqu’il s’agit de secteurs et d’entreprises qui ont besoin de soutien, le chancelier l’a fait pour les ménages et les particuliers.

«La chancelière a déclaré que les programmes étaient conçus pour être ouverts et accessibles au plus grand nombre possible, mais le comité reste à être convaincu que davantage de personnes n’auraient pas pu être aidées.

«La chancelière a d’abord dit à ceux qui risquaient de perdre leurs moyens de subsistance qu’ils ne seraient pas oubliés. Bien que le gouvernement soit clair qu’il passe à la phase suivante de son plan de relance, il ne peut pas simplement tourner le dos à ceux qui souffrent.

«Le comité exhorte le gouvernement à repenser sa position», a-t-elle ajouté.

Rapports supplémentaires des agences

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *