RBI pourrait opter pour le statu quo et annoncer d’autres mesures pour stimuler la croissance

(Image représentative)

NEW DELHI: La Banque de réserve indienne (RBI) peut s’abstenir de diminuer le taux de prêt de référence jeudi mais peut annoncer d’autres mesures telles que la restructuration des prêts qui se situe un contexte d’urgence pour relancer l’économie touchée par le coronavirus, ont déclaré des experts.
Le Comité de politique monétaire (MPC), composé de six membres, gouverné par le gouverneur de la RBI, doit annoncer sa décision le 6 août. Il s’agit de la 24e réunion du MPC.
Bien que les avis soient partagés sur la baisse des taux, les experts estiment que la restructuration des prêts a été plus essentielle à ce stade pour lutter contre l’impact du COVID-19.
« L’accent a été mis sur la restructuration. Le ministère des Finances a été activement engagé avec la RBI à ce sujet. En principe, l’idée qu’une restructuration pourrait être nécessaire a été bien prise », avait déclaré la semaine dernière le ministre des Finances Nirmala Sitharaman.
En outre, la banque centrale devrait émettre des instructions concernant le moratoire sur les prêts qui s’achève le 31 août alors que les banquiers s’opposent à une nouvelle extension de cette facilité en raison de préoccupations concernant son utilisation abusive.
L’environnement macroéconomique en évolution rapide et la détérioration des perspectives de croissance ont nécessité des réunions hors cycle du MPC – d’abord en mars, puis à nouveau en mai 2020.
Le MPC a abaissé cumulativement le taux des pensions de 115 points de base au cours de ces deux réunions, ce qui s’a été traduit par une réduction totale du taux directeur de 250 points de base depuis février 2019, qui se situe le but de stimuler la croissance économique.
La banque centrale a pris des mesures proactives pour limiter les dommages à l’économie causés par la pandémie et les verrouillages ultérieurs.
Selon un rapport de recherche du SBI, les banques ont réduit les taux des nouveaux prêts de 72 points de base, la transmission la plus rapide jamais enregistrée.
SBI a réduit de 115 points de base l’équivalent de son portefeuille de prêts aux particuliers liés aux pensions.
Shanti Ekambaram, président du groupe – banque de consommation, Kotak Mahindra Bank, a déclaré que les baisses de taux d’intérêt avaient eu peu d’impact sur la stimulation de la demande ou la croissance.
La pandémie de COVID-19 nuit aux entreprises et aux consommateurs et l’incertitude tout autour du moment où les choses se normaliseront a conduit à une demande en sourdine et à des perturbations de l’offre, a-t-elle déclaré.
« Après avoir anticipé les baisses de taux et avec une inflation toujours au-dessus de la barre des 6 pour cent, le MPC pourrait décider d’attendre et de realiser une pause en août pour suivre les progrès de l’Inde qui se situe sa lutte contre le virus à la fois d’un point de vue sanitaire et économique. », A déclaré Ekambaram.
Le gouvernement a chargé RBI de maintenir l’inflation à 4 pour cent (+, – 2 pour cent). La banque centrale prend principalement en compte l’indice des prix à la consommation (IPC) lors de l’élaboration de la politique monétaire.
Les prix plus élevés des produits alimentaires, en particulier la viande, les céréales et les légumineuses, ont poussé l’inflation au détail basée sur l’IPC à 6,09% en juin. Le taux d’inflation pour juillet sera annoncé le 12 août.
Les experts estiment que le MPC maintiendrait une position accommodante en matière de politique monétaire compte tenu de l’évolution rapide de l’environnement macroéconomique.
La politique monétaire était qui se situe un mode accommodant avant même l’éclosion du COVID-19, avec une baisse cumulative des taux repo de 135 points de base entre février 2019 et le début de la pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *