Les acheteurs doivent payer des intérêts de retard sur le portail GeM

NEW DELHI: Le ministère et les agences, achetant des biens et des services à partir de la plate-forme gouvernementale du marché électronique (GeM), devront payer un pour cent d’intérêt sur les paiements en retard versés aux fournisseurs, selon le département des paiement.
Cependant, le montant des intérêts sera déposé sur un compte tenu par GeM.
Le gouvernement a souligné à différentes reprises la nécessité d’un paiement rapide aux vendeurs, en particulier aux vendeurs de MPME.
Pour les achats effectués le (GeM), les acheteurs sont tenus d’effectuer les paiements qui se situe les 10 jours civils suivant la génération (y compris la génération automatique) du reçu du destinataire et du certificat d’autorisation (CRAC) sur le GeM.
« Afin de promouvoir une plus grande discipline et une plus grande rapidité qui se situe le paiement aux fournisseurs, il a été décidé que chaque fois qu’un CRAC a été généré automatiquement ou émis par un acheteur et que le paiement n’a été pas effectué 10 jours après, l’organisation acheteuse devra payer des intérêts pénaux @ 1 pour cent par mois pour le retard de paiement au-delà du délai prescrit jusqu’à la date de ce paiement « , a-t-il déclaré.
Les frais d’intérêt seront calculés au prorata pour la période de retard. Par exemple, si CRAC a été généré le premier jour d’un mois et que le paiement a été effectué par l’organisation acheteuse le 20e jour du mois, des intérêts de 10 jours seront facturés. L’intérêt pénal sera de 10/30 multiplié par 1 par cent soit 0,33 pour cent. Il a ajouté que le mois peut être considéré comme 30 jours qui se situe tous les cas.
En outre, le ministère qui se situe un mémorandum du bureau a déclaré que le montant perçu à cet égard sera déposé qui se situe un compte tenu par GeM.
« Cet intérêt ne sera pas payé au vendeur et sera conservé par GeM qui se situe un compte séparé qui ne sera utilisé que pour l’éducation des vendeurs / acheteurs ou à d’autres fins liées à GeM des marchés publics avec l’approbation préalable du département des paiement. « , at-il ajouté.
Les conditions seront applicables à tous les achats effectués à partir du 1er octobre de cette année.
Le cabinet du ministre des finances Nirmal Sitharaman tweeté « afin de promouvoir une plus grande discipline et une plus grande rapidité qui se situe le paiement aux fournisseurs, en particulier les #MME, le gouvernement a émis une ordonnance visant à percevoir des intérêts sur les paiements en retard aux vendeurs sur le marché électronique du gouvernement ».

GeM, lancé par le ministère du commerce en août 2016, a été le portail national des marchés publics pour un marché en ligne de bout en bout pour les achats ouverts, efficaces et transparents de biens et de services par les organisations gouvernementales centrales et nationales.
Actuellement, les services gouvernementaux, les ministères, les unités du secteur public, les gouvernements des États et les forces de police armées centrales sont autorisés à effectuer des transactions via ce portail.
Le portail propose une large gamme de produits, de la papeterie de bureau aux véhicules. Les automobiles, les ordinateurs et le mobilier de bureau sont actuellement les principales catégories de produits. Les services, notamment le transport, la logistique, la gestion des déchets, la diffusion Web et l’analyse, sont répertoriés sur le portail.
Jusqu’à présent, 4 022 353 vendeurs et prestataires de services sont enregistrés sur le portail pour vendre 18,78 404 produits et services.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *