Le commerce mondial chute fortement au premier semestre 2020; les actions des pouvoirs publics ont contribué à modérer la contraction: OMC

NEW DELHI: Le commerce mondial a fortement chuté au premier semestre en raison de la pandémie de COVID-19, mais les réponses rapides du gouvernement ont contribué à tempérer la contraction, selon l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
Les économistes de l’OMC pensent désormais que si les volumes d’échanges vont enregistrer une forte baisse cette année, il a été peu probable qu’ils atteignent le pire scénario prévu en avril, a-t-il déclaré qui se situe un communiqué.
En avril, l’OMC a déclaré que le commerce mondial devrait chuter de 13 à 32% en 2020, car la pandémie de COVID-19 perturbe l’activité économique et la vie normales qui se situe le monde.
« Le commerce mondial a fortement chuté au premier semestre de l’année, alors que la pandémie de COVID-19 a bouleversé l’économie mondiale. Cependant, les réponses rapides du gouvernement ont contribué à tempérer la contraction », a-t-il déclaré.
Plus sur Covid-19

Il a déclaré que le volume du commerce des marchandises avait diminué de 3% en glissement annuel au premier trimestre et les premières estimations pour le deuxième trimestre indiquent une baisse annuelle d’environ 18,5%.
« Ces baisses sont historiquement importantes, mais auraient pu être bien pires », a-t-il déclaré, ajoutant que, qui se situe l’état actuel des choses, le commerce n’aurait besoin de croître que de 2,5% par trimestre pour le reste de l’année pour atteindre la projection optimiste.
« Cependant, en prévision de 2021, des événements défavorables, notamment une deuxième vague de COVID-19, une croissance économique plus faible que prévu ou un recours généralisé aux restrictions commerciales, pourraient voir l’expansion du commerce en deçà des prévisions antérieures », a déclaré l’OMC.
Son directeur général, Roberto Azevedo, a déclaré que la chute du commerce « a été historiquement importante – en fait, ce serait la plus forte jamais enregistrée. Mais, il y a une importante doublure en argent ici: elle aurait pu être bien pire ».
Il a ajouté que qui se situe la perspective de l’année prochaine, un rythme de reprise économique plus lent que prévu pèserait sur la croissance du commerce.
L’Inde a été membre de l’OMC depuis 1995. L’organe basé à Genève établit des règles relatives aux exportations et aux importations mondiales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *