Impact du verrouillage: IndiGo rapporte une perte de Rs 2,844 crore au cours du trimestre d’avril à juin

NEW DELHI: Sous l’effet paralysant de la pandémie corona, IndiGo a signalé une perte de Rs 2844 crore entre avril et juin 2020 – la perte trimestrielle la plus élevée jamais enregistrée pour une compagnie aérienne indienne.
Au premier trimestre correspondant de l’exercice précédent, IndiGo avait déclaré son bénéfice trimestriel le plus élevé jamais enregistré, soit Rs 1 203 crore, principalement en raison de tarifs plus élevés après l’effondrement de Jet Airways. Le PDG d’IndiGo, Ronojoy Dutta, a décrit l’impact corona comme «l’industrie aéronautique traversant une crise de survie». Le certificat de la compagnie aérienne a clôturé mercredi de 0,4% à 909,80 Rs sur l’ESB, alors que le marché qui se situe son ensemble était en baisse de 1,1%.
Les vols intérieurs programmés ont été suspendus le 25 mars et internationaux différentes jours auparavant. Alors que les vols intérieurs ont été autorisés à reprendre partiellement à partir du 25 mai, ils ne fonctionnent qu’à environ 30% de leur capacité et le calendrier des opérations internationales n’a pas encore redémarré.
En résultat, IndiGo a vu ses revenus d’exploitation chuter de 92% à Rs 766,7 crore ce premier trimestre de Rs 9 420 crore, contre une réduction de 90,9% de capacité, par rapport à la même période l’année dernière. Alors que les opérations se sont pratiquement interrompues pendant près de deux mois, le coût fixe de 274 avions devait être supporté, entraînant une perte quotidienne de 31,2 crores Rs au premier trimestre.
IndiGo reste toujours le mieux placé pour survivre à la menace la plus grave pour l’industrie aéronautique posée par la pandémie avec un «bilan solide avec une trésorerie totale de Rs 18 449,8 crore, y compris une trésorerie gratuite de Rs 7527,6 crore.
En savoir plus sur Covid-19

Le PDG d’IndiGo, Ronojoy Dutta, a déclaré: «L’industrie aéronautique traverse une crise de survie et, conséquemment, notre solde de trésorerie reste notre priorité numéro un. Cependant, nous reconnaissons également que les perturbations majeures offrent aux entreprises des opportunités d’amélioration des produits, des préférences des clients, des coûts et l’engagement des employés. Nous avons constitué une équipe solide qui travaille sur différentes fronts pour nous attester de sortir de cette crise plus forts que jamais.
Le revenu total de la compagnie aérienne a chuté de 88%, passant de 9 787 crore de Rs au dernier trimestre à 1 144 crore de Rs cette fois.
«Nos opérations ont été gravement touchées par la pandémie de Covid-19. Le gouvernement indien a déclaré un verrouillage national avec effet au 24 mars 2020, et nos opérations prévues ont donc été interrompues jusqu’au 24 mai 2020. Plusieurs gouvernements d’État continuent de restreindre les opérations aériennes qui ont un impact sur nos opérations. Par conséquent, nos revenus ont subi une incidence importante au cours de cette période. Le gouvernement a autorisé la reprise partielle des vols à partir du 25 mai et nous avons repris avec moins de vols. Nous avons toutefois continué d’engager des paiement engagées à l’égard de nos employés, des paiement liées aux aéronefs telles que les locations de location et d’autres paiement. Cela a eu un impact significatif sur notre rentabilité », a déclaré Dutta.
«Nous avons pris différentes mesures pour atténuer les effets de Covid-19 sur nos activités. Nous avons pris des mesures pour diminuer nos coûts unitaires et augmenter notre liquidité en rendant notre flotte plus efficace en continuant à remplacer les anciens avions de PDG par des NEO, en donnant la priorité aux vols avec nos membres de la haute direction par rapport aux PDG plus âgés, en suspendant les paiement discrétionnaires, en reportant certaines paiement en capital, etc. Afin de soutenir les opérations, nous avons également dû saisir des mesures pour diminuer les coûts des employés par des réductions de salaire, des congés sans solde et une réduction des effectifs », a ajouté le PDG.
IndiGo a accepté des réductions de salaire, des congés sans solde et licencie 10% de ses près de 25 000 employés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *