Des pousses vertes visibles, le gouvernement est prêt à prendre plus de mesures pour stimuler la croissance: Nirmala Sitharaman

NEW DELHI: Affirmant que les pousses vertes sont visibles, le ministre des Finances Nirmala Sitharaman mardi, a assuré l’industrie que le gouvernement était prêt à saisir d’autres mesures à l’avenir pour stimuler la reprise économique.
S’exprimant lors du sommet des idées en Inde 2020, le ministre a déclaré que le plan de relance de 20,97 lakh crore Rs annoncé par le gouvernement pour lutter contre l’impact économique de la pandémie de COVID-19 avait un impact positif sur le terrain sur divers secteurs, y compris les MPME.
L’industrie indienne, en collaboration avec le gouvernement, assurera une bonne reprise rapide et durable après le déverrouillage, a déclaré le ministre.
« Les pousses vertes sont (visibles) basées sur des indicateurs à haute fréquence … nous les observerons au fur et à mesure. Ce n’a été pas comme si nous concluions que l’économie a des pousses vertes et donc nous ne prendrons plus de mesures.
« Nous avons gardé toutes les options absolument ouvertes. Le gouvernement a été prêt à participer avec tout le monde et à voir ce qu’il y a de mieux à realiser. Des interventions peuvent même se produire à l’avenir en fonction de la réaction de l’industrie », a déclaré Sitharaman.
En savoir plus sur Covid-19

Les indicateurs montrent des «poussées vertes» qui se situe l’économie avec la consommation d’électricité et de carburant, les mouvements inter et intra-étatiques de marchandises, les données PMI et les transactions financières de détail témoins d’une reprise, a-t-elle déclaré.
Elle a dit qu’il y avait une reprise de l’économie en particulier qui se situe la zone rurale avec une bonne récolte de rabi et une production exceptionnelle de kharif.
«Nous pouvons voir que le secteur agricole a été clairement le moteur de la relance. Les activités liées à l’économie rurale, qu’il s’agisse de la vente de tracteurs ou de la logistique, sont toutes au-dessus … nous sommes au stade si nous travaillons tous ensemble – gouvernement, régulateurs et secteur financier, une très bonne reprise a été devant nous », a-t-elle déclaré.
Elle a précisé que l’Aatmanirbhar Bharat n’a été pas une idée tournée vers l’intérieur et ne ferme pas les portes aux exportations et aux importations.
« Nous voulons que l’Inde soit forte. Nous voulons que l’Inde s’exprime qui se situe une position de force, notamment d’un point de vue économique », a-t-elle déclaré.
En ce qui concerne l’ouverture des secteurs aux acteurs privés, le ministre des Finances a déclaré que les acteurs privés ont été autorisés qui se situe tous les segments de l’économie à promouvoir la concurrence.
Même qui se situe le secteur stratégique déclaré, elle a dit qu’il n’y aura pas plus de quatre entreprises du secteur public avec des entreprises du secteur privé.
« Il n’y aura donc aucune activité économique en Inde qui sera qui se situe le domaine exclusif des entreprises du secteur public », a-t-elle déclaré.
En ce qui concerne les réformes, a-t-elle déclaré, le gouvernement a entrepris de nombreuses réformes structurelles en suspens pendant la pandémie.
De nombreuses réformes structurelles d’envergure ont toutes été faites … Même lorsque le défi de la pandémie était devant nous, nous nous sommes assurés de saisir cette opportunité pour proposer certaines des grandes réformes structurelles, qui ont attendu des décennies », a-t-elle ajouté. .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *