COVID-19: décollage d’un vol d’Air India au départ des Émirats arabes unis avec 177 ressortissants indiens

DUBAI: Le premier des deux vols en provenance des Émirats arabes unis transportant 177 ressortissants indiens a été parti pour le Kerala jeudi, alors que l’Inde entamait son plus grand exercice de rapatriement pour ramener ses citoyens bloqués à l’étranger au milieu de l’interdiction de voyager à l’échelle internationale pour la pandémie de coronavirus.
Un total de 354 ressortissants indiens, dont 11 femmes enceintes et une paire de jumeaux, rentreront chez eux jeudi qui se situe les deux vols des Émirats arabes unis vers le Kerala qui se situe le cadre de l’exercice de rapatriement nommé «  Mission Vande Bharat  ».
le Air India Express le vol IX452 a décollé d’Abu Dhabi vers Kochi, qui sera suivi d’un vol Dubaï-Kozhikode de la même compagnie aérienne.
Épidémie de coronavirus: mises à jour en direct
Les passagers ont commencé à arriver aux aéroports d’Abu Dhabi et de Dubaï dès 9h30 jeudi. Certains passagers portaient les drapeaux indiens.
L’ambassadeur indien Pavan Kapoor a été vu en train de se renseigner sur la procédure de certains des passagers subissant un examen médical à l’aéroport d’Abu Dhabi.
« Félicitations à tous les passagers d’obtenir attendu patiemment leur tour pour un examen médical et merci à tous les agents de santé de première ligne et au personnel de l’aéroport pour leur soutien total », a tweeté l’ambassade de l’Inde à Abu Dhabi.
Plus sur Covid-19

Il n’y a aucun cas suspecté de COVID-19 parmi le premier lot de passagers rapatriés jeudi.
« Tous ont réussi les tests », a déclaré le consul général de l’Inde à Dubaï, Vipul.
Il a déclaré que les critères de sélection des passagers incluaient les cas médicaux, la perte d’emplois, les femmes enceintes et les personnes âgées. Celles présentant des complications et des problèmes financiers ont également été sélectionnées.
Lundi, le gouvernement indien a annoncé son intention d’entamer un rapatriement progressif de ses citoyens bloqués à l’étranger à partir du 7 mai. Le gouvernement a également annoncé qu’Air India exploitera 64 vols du 7 au 13 mai pour ramener environ 15 000 ressortissants indiens bloqués à l’étranger au milieu de la Verrouillage induit par COVID-19.
Présélectionner les premiers passagers parmi une base de données par ailleurs de 200 000 candidats, dont environ 6 500 femmes enceintes, a été une tâche colossale qui a posé différentes défis aux missions, Neeraj Agrawal, Consul, Press, Information and Culture au Consulat indien à Dubaï a déclaré le Gulf News.
L’Inde mène son plus grand exercice de rapatriement jamais baptisé Mission Vande Bharat – sans distanciation sociale et tests COVID-19 pour ramener des Indiens bloqués de l’étranger.
Les missions indiennes aux EAU ont finalisé la liste des passagers, qui ont été choisis en fonction des raisons impérieuses qu’ils ont soumises lors de l’enregistrement de leurs noms.
« Seuls les passagers avec des billets confirmés doivent se rendre à l’aéroport. Ils doivent se rendre à l’aéroport cinq heures avant le départ », a déclaré Agrawal.
Le consulat indien a appelé les passagers à ne pas surcharger l’aéroport, à maintenir une distance sociale et à saisir toutes les précautions nécessaires stipulées par les autorités.
Les membres d’équipage d’Air India à bord des vols de rapatriement seront entièrement protégés par un équipement de protection, y compris un équipement de protection individuelle, afin de diminuer le risque de contracter un coronavirus.
La communauté des expatriés indiens, d’environ 3,42 millions de personnes, serait la plus grande communauté ethnique des Émirats arabes unis, constituant environ 30% de la population du pays, selon les informations disponibles sur le site Internet de l’ambassade de l’Inde.
L’Inde a imposé un verrouillage national pour freiner la propagation du coronavirus qui se situe le pays, bloquant tous les vols internationaux depuis la mi-mars. Dans le cadre du plan de rapatriement, le gouvernement facilitera le retour des ressortissants indiens bloqués à l’étranger pour des raisons impérieuses de manière progressive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *